Des retrouvailles à Londres

London, 7 août 2006 – Une petite dernière à Londres avant de prendre la route. Ce matin, je me suis levé vers 9h avec l’intention de faire le tour de l’est de la ville. J’ai commencé par la City, afin de poser mes yeux sur les néoclassiques Royal Exchange et Bank of England. C’est intéressant comme quartier. Hommes et femmes d’affaires en complets et tailleurs rayés avec leurs cellulaires, une architecture titanesque et certainement une obsession bien avouée pour l’argent.

Dans les environs, j’ai rendu visite au Monument, érigé afin de perpétuer la mémoire du Great Fire qui a ravagé Londres en 1666. Les 311 marches du monument ont été difficiles à monter, car ça fait un bout que je ne me suis pas entraîné. Mais ça fait circuler le sang ! La vue ? Bof.

Gotham City
On dirait que ça sort tout droit d’un film de Batman.

Après cela, c’est le 30 St. Mary Axe qui a eu l’honneur de ma présence. J’y suis allé pour voir le fameux Gherkin, une tour à bureau plutôt écolo, mais dont la forme ressemble drôlement à un cornichon. Le gros problème, c’est que les occupants de cette tour sont des assureurs. Bref, une gang de bandits. Tout près, j’ai aperçu un édifice de l’assureur Lloyds qui avait l’air de sortir de Gotham City, dans les films de Batman. Vraiment étrange comme architecture. C’est vraiment le genre «technologique et sombre» des BD et de la série de films.

Le reste de la journée a été une vraie réussite. Je suis allé visiter la London Tower, bien ordinaire mais vraiment authentique d’une période sombre qu’a été le Moyen-Âge. De toute façon, tout ne peut être glamour.

Avant de poursuivre les visites, j’ai fait quelque pas pour aller dîner à un pub des environs. J’ai commandé des fish and chips et une bière Fuller Discovery. La bouffe était bonne, mais la Discovery, une nouvelle bière, doit vraiment viser un marché de gens qui ne connaissent pas la bière. Elle ne goûte rien, comparativement aux autres produits servis par Fuller !

Il reste que le clou, c’est le Tower Bridge. À côté de le tour, un incroyable pont suspendu n’attend qu’un regard pour vous séduire. Ses passerelles ont été conçues pour laisser passer les bateaux, et le reste du pont pour plaire à l’oeil humain. Magnifico ! Je l’ai mitraillé de photo afin d’avoir la meilleure prise de vue possible.

Tower Bridge
Le Tower Bridge. Romantique, non ?

C’est dans la soirée que j’ai finalement rejoint Chris. Nous nous sommes retrouvés à Trafalgar Square. Nous nous sommes rendus à Leicester Square afin de trouver un pub… pour prendre une bière, quoi d’autre. C’est quand même intéressant qu’il fasse le parallèle: c’est comme il y a deux ans. Nous marchons, en train de chercher un endroit où prendre un verre. La Fuller London Pride était succulente – enfin une bière anglaise SOLIDE – et mes discussions avec Chris étaient très agréables. Nous nous entendons toujours aussi bien. Il travaille maintenant pour une firme d’architecture dans sa ville d’origine. C’est bien de voir qu’il prend sa place dans son domaine.

Après une bière, nous changeons de pub. Cette fois, je choisis une Fuller ESB. Quelle bière. Plus forte en alcool et très savoureuse. Avant que le pub ferme, nous quittons les lieux et nous disons au revoir. C’était le fun de le revoir.

Avant de rentrer, je suis allé vers le Parlement pour prendre quelques photos de nuit. Ce sont habituellement les plus belles que je peux prendre.

Big Ben at night
Big Ben quand il fait noir. Ça vaut le détour.

Le problème, c’est que la prise de photos a pris pas mal de temps. Même si j’ai été aux toilettes en sortant du pub, les quelques bières ingurgitées plus tôt produisaient leur effet sur la vessie. Avant de rentrer à l’auberge, il fallait VRAIMENT aller aux toilettes. Évidemment, aucun pub ou restaurant n’était ouvert après 23h dans les environs du Parlement. Il a fallu que je trouve un hôtel et que je demande le plus gentiment du monde le droit d’aller aux toilettes. Merci, Marriott !

La suite: L’étonnante Bristol