Superbe café et fin de voyage à Wien

Vendredi 30 octobre

Après un dodo et un lever tardif, je passe déjeuner par un resto au cœur d’une place assez centrale. Deux bons cappuccinos et je mets le cap vers la gare du nord de Timisoara.

J’arrive à temps mais la lenteur de la billetterie me fait manquer mon train à 13h35. Vers 16h, je suis dans le train vers Arad, n’attendant pas que le train direct vers Budapest arrive. Mes recherches sur Internet me font savoir que les correspondances à Arad font épargner du temps. Contrairement au staff qui s’obstinait pour me booker à 17h.

J’ai foutument raison. Car à 17h20, je suis à Arad. Bien d’avance sur le train direct. Après le transfert, je suis à Budapest vers 20h45. Un train part ensuite vers Wien à 21h05. Je suis à destination à minuit. Ouf, à temps.

Samedi 31 octobre

Un dernier jour avant de partir. Lever vers 9h et je veux aller déjeuner au Bagel Station, en ville. Je découvre que l’endroit est toutefois fermé. Merde.

Je regarde mon guide de voyage et à quelques coins de rue se trouve le café Sperl, fondé en 1880. C’est une institution à Wien. Parfait. L’extérieur fait penser à un café français et l’intérieur est fait de tables de bois. C’est traditionnel et charmeur, avec les journaux disponibles pour ceux qui veulent lire pendant des heures si ça leur tente. Du Viennois traditionnel.

J’y commande tout un déjeuner. Deux œufs avec du jambon et du pain. Vraiment excellent. Le café Brauner (espresso avec quelques gouttes de lait) est presque aussi bon que mon café Nespresso à la maison. Impressionnant et délicieux. Pour terminer le tout, je décide de finalement essayer un strudel au pommes. Imaginez un chausson aux pommes mais vraiment feuilleté et assez chargeant. Vraiment trop bon. Finalement, ce café Sperl fait croire qu’il y à quelques cafés qui valent le coup ici. Dommage que je n’ai pas vu les autres.

Note ajoutée plus tard: Je constate que dans son édition du 5 janvier 2010, le quotidien britannique Daily Telegraph fait une affirmation qui ne peut que faire sourire.

By day or night, in all seasons, this is the finest coffee house in Vienna, which means (begging Fluff Freeman’s pardon) that it reigns supreme as the world’s number one.

Bon bien.. c’est tout pour ce voyage. J’ai manqué mon coup pour Belgrade.

Mais j’ai déjà mon plan de voyage pour 2010. Ce sera Belgrade, la Roumanie et la Pologne.

Les gens vus en Roumanie sont sympas et honnêtes, les villes sont clean, classy et belles. Le coût de la vie est très bas. Les femmes sont des plus attirantes. Tout pour rendre le voyageur heureux.