Travel > République tchèque Slovaquie 2010 > Current page

Petite journée relax à Kosice

Kosice, 7 au 9 octobre 2010 – Sorti du lit vers 8h30, je suis surpris qu’aucun pleur d’enfant ne m’a réveillé. Vraiment, car la fille de celle qui est aussi dans l’auberge est de type bruyant.

Routine habituelle mais je me fais un déjeuner assez complet. Oeufs, pain, bananes et yogourt vont me donner ce qu’il faut pour les heures de déplacement en train. Je fais mes bagages, le gérant de l’auberge vient se faire payer et je pars.

Comme l’est de la Slovaquie est peu accessible, il me faut emprunter plusieurs trajets en correspondance pour me rendre à Kosice. J’y suis vers 18h. Le temps de débarquer et de me rendre vers l’auberge, il fait déjà noir. Le passage entre la gare et l’auberge n’est pas le plus rassurant. L’éclairage de soir est étonnament faible dans cette ville et le boulevard compte quelques passants à la gueule douteuse. Même l’auberge a l’air un peu bizarre quand on est dans cet humeur. Mais bon, j’ai une chambre propre et je peux partir souper.

Je vais dans le quartier historique, ce qui améliore les choses grandement. Encore une fois, j’opte pour la simplicité avec une pizzeria. La pizza diablo épicée est excellente et la Pilsner Urquell fait toujours le travail.

Complètement amorti par la journée de train, je me contente de lire un livre avant de dormir.

8 octobre

On se lève, on fait la routine matinale et il est temps de sortir en ville. Heureusement, le décor de bois et de verdure du lobby de l’auberge a l’air plus sympa par temps ensoleillé.

Aujourd’hui, c’est plus relax que d’habitude. Flânage dans les quartiers centraux, qui sont la seule vraie attraction de Kosice.

Namesti Slobody et Hlavne Namesti sont les deux principales places publiques, situées dans une rue principale très large, longue et piétonnière. La cathédrale Ste-Élizabeth est très jolie, sa tour se démarquant de bien d’autres avec des décorations dorées.

Hlavne Namesti, Kosice
Hlavne Namesti
Cathédrale Ste-Élisabeth, Kosice
Cathédrale Ste-Élisabeth, Kosice

La chapelle St-Michel et la colonne de la peste complémentent bien pour les monuments. Deux petits parcs sont bien aménagés. Celui qui finit à l’édifice du musée est le meilleur. Des haut-parleurs font entendre de la musique classique et une fontaine projette des jets d’eau assez rythmés. C’est bien intéressant, tout ça. Malheureusement, le trop faible éclairage donnera un flop total pour les photos de nuit.

Musée de Kosice
Le musée de Kosice
Musée de Kosice
La fontaine rythmée devant le musée

Je m’arrête à un café Piazza D’Oro en début d’après-midi, car je n’en ai pas encore eu. Un cappuccino et une gâterie je ressors pour marcher dans la vieille ville, explorant les petites rues et les boutiques. Ça donne un après-midi plus calme que les autres. Parfois, le touriste a besoin d’une journée plus simple.

Quelques achats au supermarché permettent de se procurer de la bouffe pour la longue journée de train de demain, car je retourne à Prague afin de m’y installer. Je finirai le voyage en faisant deux sorties d’une journée dans des localités environnantes. Ce seront Kutna Hora et une autre encore à décider. Je vais déposer les trucs dans ma chambre et je repars marcher un peu.

C’est le début de la soirée et j’ai peu mangé aujourd’hui. C’est le temps de se taper un bon souper. Je choisis Keltse Krcm, un resto à la thématique celte. C’est vraiment différent. C’est sombre, éclairé à la chandelle, avec des plafonds et des murs qui semblent sortir tout droit de l’Antiquité, à l’époque des chevaliers. Ma commande est toutefois divergente. Je me laisse tenter par un chilli con carne et de l’eau pétillante pour faire changement. Bonne bouffe à bon prix.

Chilli
Pour faire changement.

La suite : L’insuffisance de Kutna Hora