Plitvice, un parc national étincellant

Samedi 5 octobre

Ouf. Lever à 7h du matin. Pas le choix, avec l’autobus qui part à 8:30 pour aller au parc national Plitvice, reconnu comme un paradis pour ses lacs.

Le staff de l’auberge à Zagreb me le recommandait chaudement et j’ai tendance à écouter lorsque les gens de pays me disent où aller pour voir de belles choses et sortir des sentiers battus. Il faudra que ça vaille la peine. Le déplacement et l’entrée coûtent l’équivalent de 40 euros.

Une fois arrivé, je constate rapidement pourquoi on insistait pour que je visite cet endroit. L’eau, d’un turquoise profond, est le principal spectacle de ce parc national légèrement montagneux et à l’air très frais. Les promenades en bois renforcent le look naturel des lieux.

Les prévisions météo étaient passablement sombres lorsque j’avais regardé hier soir mais je suis chanceux. Dame nature retient son envie suffisamment longtemps pour que je prenne en photo les plus beaux endroits de Plitvice. Ensuite, il se met à pleuvoir.

Plitvice
L’entrée
Plitvice
Une première excellente vue
Plitvice
L’eau qui coule.
Plitvice
Pas mal non plus.
Plitvice
J’aime bien la texture sur cette photo.
Plitvice
Probablement ma photo préférée dans ce parc.
Plitvice
Parmi les visiteurs, peu se tapent la montée vers ici, qui vaut la peine.
Plitvice
Une eau calme
Quack!
Plitvice
Une petite dernière

Mais bon. La visite en valait la peine. Après le retour en bus, j’arrive à temps pour voir la deuxième moitié du match du Bayern contre Leverkusen. Une nulle 1:1 un peu frustrante à voir. Une chance que je ne me suis pas tapé les 90 minutes.

Pour le souper, il est l’heure de varier le menu. Il y a des moments où l’on a besoin d’une bouffe un peu plus consistante. Le resto que je choisis a justement ce qu’il me faut. Stew avec deux solides galettes de boeuf d’excellente qualité dans une sauce vin rouge, accompagné de gnocchis et évidemment d’un verre de rouge. Du solide.

Comfort food