Travel > États-Unis 2014 > Current page

Début de voyage marqué par le football

Après des semaines d’attente, il est finalement le temps de partir pour New York, histoire de suivre la tournée du Bayern Munich aux États-Unis et de finalement prendre un peu de temps pour découvrir New York.

Mercredi 30 juillet

Je prends la route avec deux des gars de notre fan club local, qui partent en voiture. Nous serons une vingtaine au total. Nous traversons la frontière Canada-États-Unis avec la patience que ça prend pour passer à travers un contrôle strict, et ensuite pour faire le trajet complet jusque dans le Big Apple.

On arrête du côté du New Jersey. Les deux autres vont voir un entraînement public de l’équipe au Red Bull Arena. Je prends le transport en commun pour traverser vers Manhattan, parce que je commence le voyage en allant voir Liverpool FC jouer un match hors-concours contre Manchester City au Yankee Stadium.

En arrivant à Manhattan, je m’aperçois à quel point il fait une chaleur de fou, tant à l’extérieur que dans les stations de métro. Au moins, les wagons sont climatisés, ce que certaines autres villes devraient prendre en note. Traduction: Montréal.

Tout prend du temps, incluant le check-in à l’auberge. Je dois me grouiller pour arriver au Yankee Stadium à temps pour le match. Un peu stressant comme début de vacances… Mais peu importe, je vais rejoindre mes amis. J’entre dans un stade impressionnant, d’une taille énorme. L’endroit est à 75% en faveur de Liverpool, ce que je trouve très satisfaisant à voir. Il semble que New York favorise une vraie tradition de football au lieu des nouveaux riches de Manchester City.

Yankee Stadium
Imposant
Yankee Stadium
Monumental
Yankee Stadium
Il doit y avoir de l’atmosphère quand les Yankees jouent.

J’assiste à un match d’une intensité moyenne, ce qui est normal en présaison. Man City commence fort mais Liverpool bourdonne alors que le match progresse. Les rouges se vont voler un but par l’arbitre à une minute de la fin. Ils gagnent facilement aux tirs de barrage. Pour les connaisseurs, Sterling a été brillant.

Liverpool Manchester City

Liverpool Manchester City

Liverpool Manchester City penalties
Liverpool s’amuse contre Joe Hart aux tirs de barrage.

Étant arrivé stressé et sans organisation, je dis gentiment à mes amis que j’ai besoin d’un peu de temps pour moi, le temps de retomber sur mes pattes. Aller siroter une bière bien houblonnée dans un petit pub proche de l’auberge, le Pig N Whistle, fait mon affaire.

Jeudi 31 juillet

Une bonne nuit de sommeil remet la tête en place. Je sors de meilleure humeur. Un petit deli sur la 34e rue permet d’engouffrer une omelette très satisfaisante avec un café. Justement ce qu’il faut pour s’attaquer à une journée qui sera occupée.

Je n’ai que quelques heures pour faire quelque chose avant de reprendre les activités footballistiques. Je passe du temps dans le Midtown, marchant et découvrant les attraits que je n’ai pas eu le temps de voir lors de ma seule visite à New York.

Grand Central attire beaucoup mon attention. J’aime bien cette énorme gare centrale au design classique. L’endroit a beaucoup de classe. Ça fait drôle de voir un Apple Store là-dedans. Le rêve pour une entreprise qui veut mettre ses produits en valeur.

Grand Central New York

Grand Central New York
Beaucoup de classe
Grand Central New York
Commercial mais élégant
Grand Central New York
Élégant

Je flâne dans le Midtown et fais quelques achats. Je choisirai les cadeaux pour les autres plus tard. Et je me fais taper dessus par un soleil de plomb. La fin de juillet à Manhattan, c’est intense.

En fin d’après-midi, le foot revient à l’horaire. Je vais rejoindre le groupe au pub Smithfield, choisi à titre de point de rencontre par le fan club new-yorkais du Bayern. Les supporteurs habituels de Montréal sont là. Je fais quelques rencontres de fans américains bien sympathiques. Je revois une personne connue lors d’un voyage précédent à Munich. Une bonne bière pour arroser le tout et un burger pour boucher un coin avant le match.

Nous prenons le train pour Red Bull Stadium, au New Jersey. C’est le temps d’aller voir le match. En arrivant sur place, on sent l’anticipation des fans. Ceux du Bayern sont confiants de voir l’équipe gagner. Ceux de l’adversaire,  le club mexicain Chivas, sont simplement contents d’être là.

Red Bull Stadium Bayern Chivas
L’arrivée

C’est un plaisir de voir mon club jouer pour la deuxième fois, ayant droit à une bonne qualité de jeu, alors que les Mexicains jouent un peu sale pour rester dans le match. J’ai aussi l’occasion de voir et revoir bien des gens, ce qui est très intéressant.

Bayern Chivas
Échauffement
Bayern Chivas
Une bonne vue d’ensemble
Bayern Chivas
Un but rapide marqué par Pizarro, une tête sur un coup de pied de coin

On gagne le match 1:0.

Bayern Chivas
Les joueurs prennent leur trophée
Bayern Chivas
Et ils viennent saluer notre section, celle dédiée aux fan clubs.

On rentre à Manhattan en train. Une petite bière au Smithfield pour célébrer la victoire en groupe, et ensuite dodo.

Vendredi 1er août

Que faire après un café et un déjeuner ? Encore une fois, j’ai une partie de la journée pour faire ce que je veux mais la fin est bookée. Des joueurs du Bayern seront à un événement pour rencontrer leurs partisans à New York et un contact m’a organisé une conversation avec eux. J’aurai quelque minutes pour leur parler et poser quelques questions.

En attendant, je me tape Lower Manhattan et le quartier financier. Je fais le pèlerinage standard en commençant par le World Trade Center. La Freedom Tower est tellement un symbole de renaissance et de résistance. Les bassins réfléchissants rappellent que plus de 2000 personnes sont mortes en raison des attentats de 2001. On peut voir à quel point New York a payé le prix d’une politique étrangère fédérale. Tout cela réconcilie avec une partie des voisins américains.

World Trade Center New York
Freedom Tower, toute en puissance
World Trade Center
Un des bassins réfléchissants
World Trade Center New York
L’autre

Je fais une visite rapide à Trinity Church, une église qui n’a rien de spécial.

Trinity Church New York
Pas laid
Trinity Church New York
Pas spectaculaire non plus

Federal Hall, qui a accueilli le premier Congrès américain, donne une meilleure impression. Une énorme statue de George Washington s’y trouve.

Federal Hall
George Washington à Federal Hall

Federal Hall New York

Je passe par Wall Street, New York Stock Exchange, Broad Street et autres symboles du capitalisme américain. Avec Bowling Green, là où l’on trouve une énorme statue de taureau.

New York Stock Exchange
NYSE, un classique
Wall Street New York
Wall Street, c’est minuscule
Bull New York
Il était impossible d’avoir mieux. Les gens ne vous laissent même pas 5 secondes sans aller se coller dessus.

Le temps file et je dois me rendre à la brasserie Paulaner New York, qui reçoit deux joueurs du Bayern. La rencontre avec eux se déroule bien. Ils semblent trouver mes questions intéressantes et moins prévisibles que celles des médias. C’est le fun d’entendre un gars expliquer comment les changements tactiques du coach changent son rôle dans l’équipe.

Le reste de la journée se déroule bien. Une légende du Bayern, Paul Breitner, est là pour donner un speech avec brio sur l’avenir du club. Un party bavarois s’ensuit.

Paul Breitner Paulaner New York
Paul Breitner, une légende du club